ARCHIVES - EPITRE AUX VIVANTS


720 - Goûter, déguster, dévorer, ruminer la Paroledimanche du St Sacrement



   « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi,
et moi, je demeure en lui. », « Celui qui me mange vivra par moi. »
Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es.” : Brillat-Savarin.
Autrement dit, on est ce que l’on mange !
(C’est l’une des belles manières d’illustrer les liens qui existent entre identité et alimentation.)                                           L’alimentation, facteur d’intégration à son groupe social, est un vecteur de transmission d’un système de valeurs d’une génération à une autre. Des comportements à table aux savoir-faire culinaires hérités de sa famille, de ses amis, manger n’est plus cet acte anodin et quotidien qui consiste à donner de l’énergie à la machine. En recevant à dîner, en préparant à manger, en partageant son repas, nous tissons des liens, nous perpétuons une tradition de convivialité. Invités et invitants s’exposent, s’expriment. Une façon subtile de parler de soi.
D’un point de vue nutritionnel, oui. L’alimentation est l’un des rares actes dans lequel on fait entrer en soi quelque chose qui devient soi. C’est une réalité objective : je suis ce que je mange. Cela s’appelle le processus de l’incorporation. Mais nous y agrégeons une réalité subjective et imaginaire dans laquelle les aliments sont chargés de sens et de valeurs.
C’est donc à la fois la fonction nutritionnelle - objective - et notre perception - symbolique - des aliments qui contribue à notre construction identitaire...
 Sources : Jean-Pierre Poulain, (sociologue)
Alors Jésus nous invite à le dévorer pour vivre en lui !
 
Ce n’est pas que ce petit morceau de pain et cette goutte de vin qui permet à Jésus de vivre en nous mais tout ce qui fait le repas auquel il nous convie …

Il nous faut gouter, déguster, dévorer, ruminer sa Parole. Car « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » et Jésus est le verbe, la parole…
Il nous faut présenter, offrir, partager avec Jésus dans la prière ce qui est le doux, l’amer, le sucré et le sel de nos vies …
Il nous faut lui apporter l’offrande de notre travail, de nos rencontres, de nos bienfaits… 
 Et si la vraie nourriture c’était l’Amour de Dieu, de Jésus qui en étant reçut et partagé ne fait plus qu’un avec notre Amour
 Cet Amour qui doit être notre pain de tous les jours… selon son ordre :
« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé ! ... »
De l’Amour de Jésus nous devons être friand, gourmand, vorace, avide…
« Le pain que je donnerai, c’est ma chair, (mon Amour) donnée pour la vie du monde. »
 

 Ref : - N° Epitre : - Jour de la fête :

Evangile


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean  (Jn 6, 51-58)

 

    En ce temps-là,
Jésus disait aux foules des Juifs :
    « Moi, je suis le pain vivant,
qui est descendu du ciel :
si quelqu’un mange de ce pain,
il vivra éternellement.
Le pain que je donnerai, c’est ma chair,
donnée pour la vie du monde. »
    Les Juifs se querellaient entre eux :
« Comment celui-là
peut-il nous donner sa chair à manger ? »
    Jésus leur dit alors :
« Amen, amen, je vous le dis :
si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme,
et si vous ne buvez pas son sang,
vous n’avez pas la vie en vous.
    Celui qui mange ma chair et boit mon sang
a la vie éternelle ;
et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
    En effet, ma chair est la vraie nourriture,
et mon sang est la vraie boisson.
    Celui qui mange ma chair et boit mon sang
demeure en moi,
et moi, je demeure en lui.
    De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé,
et que moi je vis par le Père,
de même celui qui me mange,
lui aussi vivra par moi.
    Tel est le pain qui est descendu du ciel :
il n’est pas comme celui que les pères ont mangé.
Eux, ils sont morts ;
celui qui mange ce pain
vivra éternellement. »

 

 



Goûter, déguster, dévorer, ruminer la Parole Page Précédente

719 - Dieu crée le mondeSainte Trinite

 
 
Dieu crée le monde tous les jours de nos jours. Pour s’en rappeler sans faillir nous avons « LE SIGNE DE LA CROIX ». Il nous enveloppe toutes les fois où nous traçons sur nous ce SIGNE d’un AMOUR  qui n’a pas d’équivalence dans la succession du temps qui est le nôtre.
 
En revanche, Dieu est bien dans l’HISTOIRE, dans toutes les Histoires, sans être inféodé à aucune Histoire. Dieu est l’infini Liberté, en se donnant sans RUPTURE.
L’unique dommage qui nous pénalise profondément est de ne pas croire en UN AMOUR qui ne s’érode pas.
En mettant ce qui fait notre existence en dehors de CET AMOUR, qui est la VRAIE clé d’un BONHEUR possible, nous ne pouvons pas rejoindre LA JOIE DE VIVRE garantie par CELUI que nous appelons Dieu.
Hors de cet ancrage le monde est ingénieux, bourré de promesses qui nous déçoivent, ne pouvant pas nous rendre heureux de vivre !
Le VRAI DIEU, Père, Fils, et Esprit Saint, nous offre d’être en CONFIANCE avec CELUI qui a donné SA VIE pour rendre possible la nôtre.
Ce DIEU, que nous pouvons ACCUEILLIR, qui que nous soyons, n’est jamais en rupture de nous aimer.
Ce DIEU, dont nous ne pouvons parler sans balbutier tellement il est incroyable dans SON AMOUR POUR TOUS.
Se convaincre, sans se lasser, qu’il EST LA CHANCE DE NOTRE EXISTENCE.      Il nous faut simplement entrer dans SA VIE que rien, ni personne ne peut nous priver.
Cela est tellement incroyable que même les béatitudes ne peuvent pas exprimer l’étendue d’un tel AMOUR, totalement  vivifiant, au point  que nous ne pouvons pas l’imaginer.
Et c’est notre CHANCE d’ expérimenter ce que peut être une VRAIE JOIE, racine d’un BONHEUR qui ne peut être mensonge.
A nous de se redire, en traçant sur nous même le SIGNE DE LA CROIX qui rend possible de rejoindre le Père, le Fils, et l’Esprit Saint, TROIS EN UN SEUL, inséparables, inséparés, qu’aucune formule du monde ne peut expliquer.
 

 Ref : - N° Epitre : - Jour de la fête :

Evangile


 
 
Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean ch. 3 versets 16 -18

Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne se perde pas, mais obtienne la Vie éternelle.
Car Dieu a envoyé son fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par Lui, le monde soit sauvé.
Celui qui croit en Lui échappe au jugement ; Celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Dieu crée le monde Page Précédente

718 - Une Tour implose, une maison explose! Pentecôte

Aujourd’hui c’est Dimanche   Aujourd’hui c’est  Pentecôte Aujourd’hui c’est  Fête de la foi 
 
Aujourd’hui c’est Dimanche, jour du rendez vous à la source du Seigneur
Rappelons-nous de Babel
Les descendants de Noé (Gn6) se voyaient bien définitivement habiter le cœur de la ville
en une tour prétentieuse, faite de briques cuites ! Gn 11
Toute la terre avait alors le même langage et les mêmes mots et un seul désir :
habiter la tour haute et pointue pour flirter avec le ciel et se hisser à la hauteur de Dieu !
La perfection, née de leurs propres mains semblait juste là : à portée de leurs mains ! 

Mais nous connaissons la suite !
Dieu a éternué si fort que tout devint confusion : un rêve de perfection mis en échec !
Une Tour qui implose alors que Dieu dessine dans le sable la diversité des frontières, des langues et des cultures : juste pour nous permettre un apprentissage : apprendre à écouter l’autre & partager nos dons !
En écho à Babel : Pentecôte
Aujourd’hui c’est  Pentecôte, jour pour être épris de l’Esprit
Rappelons-nous de Pentecôte, l’anti Babel
La maison haute de Jérusalem explose ! Là les hommes et les femmes qui y étaient murés, enfermés apeurés, silencieux... sortent comme poussés par un grand vent
pour briser les murs de solitude
pour ouvrir une brèche
pour intrépides et joyeux annoncer la Bonne nouvelle
Au sortir de la maison haute de Jérusalem malgré que l’on aura beau parler toute les langues,
ils deviendront les hommes et les femmes de l’entente et de la fraternité : les adeptes de la Voie !
Ils deviennent des hommes et des femmes « de Parole » et « de la Parole » :
Car notre Dieu n’a pas de voix ! Juste un souffle, puissant qui démolit et bâtit et un Fils qui est de Parole !
Dieu n’a pas de voix sinon la nôtre pour parler de Lui aux hommes !
Aujourd’hui c’est  Fête de la foi : pour ELINA et MARINE  pour tous !
A vuos.. à nous ... donc d’affirmer notre foi, pas seulement dans l’église mais dans nos vies, nos engagements, notre présence au monde dans les actes de tous les jours...
 
Elina & Marine, je vous  invite ! Venez                         Recevez la lumière ...

XQue cette lumière soit le signe de la présence du Christ en chacun de nous !
Maintenant, vous avez grandis dans la foi, gardez cette lumière, nourrissez ce feu à l’intérieur de vous. C’est le Christ lumière du monde qui vous guidera sur le bon chemin, il vous aidera à prendre les bonnes décisions et à lutter contre les doutes.
Puissiez-vous partager cette lumière pour qu’elle ne s’éteigne jamais.
 
Elina & Marine, je vous  invite ! Parlez !
Il paraît que la Profession de Foi tient dans les cinq doigts de la main !
 
Elina  Le Pouce c’est, moi, (Elina) comme le pouce mobile qui peut toucher facilement tous les doigts
Index, comme le Fils, car il est juste après Dieu
Majeur : le Père, bien sûr car ce doigt est le plus grand
Auriculaire, voilà l’Eglise
Annuaire pour l’Esprit, il est petit il va partout
 
Marine : Moi je vois les choses autrement :
Le pouce c’est le Père car c'est le plus gros et le plus fort, dominant
Le Fils c’est l'index,  le 2ème, il sent le pouce ( le père)
L’Esprit est majeur
l’ Eglise sera l'annulaire

et  moi l'auriculaire car je passerai après tout


 Ref : - N° Epitre : - Jour de la fête :

Evangile


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean Jn 20, 19 -23

C’était après la mort de Jésus ; le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »
– Acclamons la Parole de Dieu.

Une Tour implose, une maison explose!    Page Précédente

  [1]    Suite  >>